Quelques conseils pour bien nourrir les vers de votre lombricomposteur

Procéder à un apport régulier et varié de nourriture à bien répartir à la surface puis recouvrir les déchets.
Ces petites bêtes, qui ne dorment jamais, sont de véritables gloutons et peuvent manger jusqu’à la moitié de leur poids en une journée!
Mais la boîte à vers ne doit pas pour autant uniquement servir de poubelle dans laquelle tous les déchets se trouvent mélangés. Il est essentiel de respecter quelques règles basiques.

Tout d’abord, l’apport de nourriture doit être régulier, environ 2 fois par semaine, pour la bonne santé des vers. Lorsque vous déposez les restes de nourriture, il faut prendre le temps de recouvrir le tout d’environ 1 cm de litière et alterner l’endroit où vous déposez la nourriture (mettez-la dans un coin différent à chaque fois). Les bébés vers aiment les résidus frais tandis que les vers matures aime la nourriture bien décomposée. Tout comme nous, les vers ont des préférences et ne consomment donc pas tous les aliments à la même vitesse. Pour obtenir un compost de meilleur qualité nutritive, il faut varier les aliments et éviter les régimes alimentaires basés uniquement sur du marc de café et des épluchures de patates. Un vers a besoin d’une alimentation variée pour être en forme et transformer efficacement vos déchets.

Autre détail important à ne pas néglier: les vers adorent les fibres. Il faut introduire 25 à 30% de fibres sèches quand vous les nourrissez, par exemple du carton, des boîtes à oeufs, des rouleaux de papier toilette, des cheveux, des poils d’animaux, etc. L’avantage est également de compenser l’excès d’azote et de contrôler le taux d’humidité du système.

Donner régulièrement à vos vers

  • Fruits: pomme, banane, kiwi, poire, pêche
  • Légumes: haricots, petits pois, carotte, navets, salade
  • Marc de café
  • Thé
  • Tisanes
  • Pâtes alimentaires
  • Cheveux
  • Coquilles d’œuf broyées en poudre fine

Ne pas donner

  • Poisson, viande, os, graisse, produits laitiers
  • Oignons (action vermifuge qui tue les vers)
  • Agrumes (trop acide)
  • litière d’animaux domestiques
  • vinaigre, moutarde, mayonnaise, épices
  • Feuille morte venant de l’extérieur de la maison
  • Huiles, fritures et matières grasses

Enfin, un dernier conseil, n’oubliez pas que tout ce que vous mettez dans votre lombricomposteur se retrouvera dans votre jardin sous forme de terreau!

Il faut donc ne jamais nourrir les vers avec :

  • Pelure de fruit ou légume sont recouvert de pesticide, de produit chimique
  • Tabac, cigarettes, gazon traité aux pesticides (contaminant)
  • Les résidus domestiques dangereux (contaminant toxique)
  • Les matières non-biodégradables, synthétique et les poussière de maison

Si l’aération du système est correctement faite, il n’y a aucune odeur désagréable. Les mauvaises odeurs proviennent des bactéries anaérobies, c’est à dire qui se développent dans un millieu sans oxygène.
Or dans le cas du lombricompostage l’oxygène est bien présent et entre en jeu dans le cycle de transformation des déchets. L’ingrédient supplémentaire qui fera un bon lombricompost se trouve dans l’intestin des vers. Grâce à une enzyme spécifique, l’odeur se dégageant de la boîte se rapproche de l’humus que l’on peut sentir lors d’une promenade en sous-bois un jour d’automne.